Inspirations

Clé de voûte de l’écriture collaborative : bien gérer la dynamique de groupe

By 18 septembre 2018 janvier 15th, 2019 No Comments

Selon Educavox, la clé de voûte de l’écriture collaborative est sa dimension sociale. La « dimension sociale » est la capacité de l’animateur à créer une dynamique de groupe qui fédère chaque participant autour de la résolution d’une problématique commune, et où chacun trouve sa place. Une dynamique sans laquelle tout projet coopératif est vain.

Co-écrire en atelier nécessite ainsi :

  • Un haut niveau d’interaction réciproque entre les membres alimenté par des échanges fréquents.
  • La prise en compte des différents points de vue, la valorisation des apports de chaque membre à la communauté, l’encouragement de chacun à participer en gardant en tête cette phrase de Paul Ricœur « La tolérance n’est pas une concession que je fais à l’autre, elle est la reconnaissance du principe qu’une partie de la vérité m’échappe. »
  • La capacité à réguler les tensions générées par des idées et personnalités divergentes.

Dans ce contexte, le travail de l’animateur est d’apporter une convergence au sein de la communauté et de créer une dynamique constructive de travail propice à l’implication de chacun.